Friday, December 16, 2016

ON THE PEOPLE'S DEMOCRATIC DICTATORSHIP, MAO ZE DONG (1949)




En 1949, l’APL contrôle déjà l’ensemble de la plaine du Nord. Ayant ainsi récupéré les villes de NanJing et Beijing le gouvernement communiste est parvenu à s’étendre sur une grande partie du territoire. C’est alors, dans une double approche, que Mao expose le concept de dictature démocratique populaire.

S’inspirant de la notion marxiste de « dictature du prolétariat » Mao reprend à profit le concept démocratique qu’il assujettit à la dictature. Ainsi, il se dote d’un pouvoir fort lui permettant d’assurer le contrôle des territoires nouvellement conquis, et s’assure de la mise en place d’un appareil institutionnel politique, social et économique totalement soumis au Parti. Ce faisant, il peut poursuivre l’ensemble des réformes déjà entreprise dans les espaces régit par le parti dans le Nord-est du territoire.

De plus en reprenant l’argument de la lutte des classes et en associant le KMT à un pouvoir bourgeois et capitaliste, il s’assure de pouvoir continuer sa progression. Il base son action sur la poursuite de la « réalisation de la Grande Harmonie » et se dote ainsi d’une légitimité morale. Légitimité morale qui sera le fondement de la république populaire de Chine.

Enfin, le discours place la Chine dans l’ordre mondial. Mao présente ainsi le pays comme faisant parti d’un mouvement uni, notamment à l’URSS, contre le capitalisme. Il redonne ainsi un statut international à la Chine, et signe son engagement dans un contexte de guerre froide.

On reconnait ici la rhétorique Maoïste. D’une voix puissante, mettant en avant les ambiguïtés même de ces propositions aux moyens d’interrogation presque ironiques, Mao impose sa vision du pouvoir, son application et instaure les bases institutionnelles et idéologique du futur état chinois.

Notons, pour conclure, la mention d’ouverture à Sun Yat Sen. Mao ce faisant s’assure de rester dans la continuation des idées révolutionnaires qui justifie un pouvoir puissant mais, surtout, s’accapare le concept et l’appellation de République.

No comments:

Post a Comment