Saturday, September 23, 2017

Letter of Commissioner Lin to Queen Victoria (August 1839)

Letter of Commissioner Lin to Queen Victoria (August 1839)

Cette lettre de Lin Zexu écrite en août 1839 est destinée à la reine d’Angleterre sur ordre de l’Empereur. Après avoir été envoyé dans la province du Guangdong  pour attester des problèmes provoqués par la consommation d’opium, Lin Zexu s’adresse à la reine Victoria afin de mettre fin à la vente d’opium en Chine.
Le thème récurrent de cette lettre concerne le commerce d’Opium en Chine par les Anglais. Lin Zexu commence par faire état de toutes les richesses acquises par l’Angleterre grâce à la Chine et à l’Empereur qui est heureux de partager ses richesses. Cependant, la question du comportement de l’Angleterre fait très vite surface. En effet, il considère que ceux qui accordent plus d’importance à l’accumulation de richesse au détriment du bien-être des autres ne devraient ni fouler cette terre ni les cieux. Une affirmation plutôt lourde surtout en s’adressant à la reine elle-même. Il lui fait également savoir que la Chine interdit sur le champ la vente d’Opium sur ses terres et que cette dernière doit se charger de faire respecter cette loi ; auquel cas la Chine n’hésitera pas à punir les activités illégales. Lin Zexu va également questionner les agissements de la Reine ; elle qui interdit l’Opium dans son pays mais le vend aux autres.

Tout d’abord, on peut remarquer la façon dont la Chine se pense à cette époque. Les deux interlocuteurs ne sont pas à rang égal ; un fonctionnaire s’adresse à la reine, celle-ci n’étant pas « digne » d’un entretien écrit avec l’Empereur chinois. Les Chinois se pensent encore à cette époque comme au-dessus des autres royaumes et civilisations. L’Empereur est présenté et vu comme un être céleste, doté d’un amour sans borne pour le reste du monde, responsable de protéger l’humanité et disposant d’un pouvoir sans égal. Mais ce texte nous permet également de percevoir la logique de la pensée chinoise et l’idée d’harmonie dans les échanges. Ces derniers ne comprennent pas le comportement des Anglais. Comment peut-on vouloir offenser, blesser celui qui nous accueille et nous enrichit ? En échange d’un si bon traitement les Chinois s’attendaient sûrement à plus d’égards de la part des Anglais. Cette lettre nous fait état de l’incompréhension des Chinois mais aussi de leur colère. Elle nous permet de mieux comprendre l’état d’esprit du pays à cette période et les mesures prises pour rétablir l’ordre. On devine également que cette lettre a pu faire partie des éléments qui ont déclenchés la première Guerre de l’Opium.

1 comment:

  1. Dans vos analyses de texte, veillez à la précision du vocabulaire. C'est un personnage précis qui écrit, pas "les Chinois". Explicitez avant tout les termes du texte et les enjeux qu'il soulève. Comment Lin Zexu déploie-t-il son argumentation? Quels points met-il en avant?

    ReplyDelete