Sunday, October 22, 2017

Call to Youth

« L’appel à la Jeunesse » est un article publié en 1915 dans la revue Nouvelle Jeunesse que Chen Duxiu dirigeait depuis les concessions étrangères de Shanghai et qui joue un rôle majeur dans l’introduction des idées occidentales en Chine au début du XXe siècle. Lorsque Chen Duxiu écrit ce manifeste il a déjà quarante ans et estime que l’avenir de son pays repose sur la responsabilité de la jeunesse. Il compare la Chine qui considère comme compliment « un jeune qui agit comme une vieille personne » et les Américains et les Anglais qui s’incitent mutuellement à garder « un esprit jeune tout en vieillissant. » Pour lui, la bonne vision est celle occidentale et il faut s'en inspirer.

Au fil du texte, il propose six principes qui permettront à la jeunesse d’assurer renouveau à un système chinois qui s’essouffle.

Il leur conseille pour cela d’être « indépendant et non servile » c’est-à-dire de ne plus s’abaisser à la piété filiale, la chasteté ou la vertu  qu’il considère comme des prétextes d’asservissement moral. Cela constitue en clair un rejet des valeurs confucéennes profondes. 
D’être « progressiste et non conservateur » c’est-à-dire de voir plus loin des frontières et de s’inspirer des pays étrangers afin de sortir d’une Chine aux coutumes féodale et d’avancer vers la modernité. On sent l’influence des travaux scientifiques occidentaux sur son approche et notamment du darwinisme qui apparaît à travers la notion de sélection naturelle : ceux qui ne sauront s’adapter seront éliminés
Ce point découle naturellement sur le troisième principe « Soyez agressifs, et pas réservés » : il faut se battre pour imposer ses idées, c’est la loi du plus fort.
 Le quatrième point « Soyez cosmopolites et non isolationnistes » insiste encore sur l’importance de savoir ce qu’il se passe dans le monde afin de prendre modèle sur les pays qui se portent bien. 
Le cinquième point « Soyez utilitaristes et non formalistes » préconise de faire passer la société avant soi-même car chacun doit maximiser ses efforts pour retrouver la « force nationale ».
 Le sixième principe « Soyez scientifiques et non imaginatifs » insiste sur la nécessité de la science afin de constituer les bases d’une société solide. Tout le manifeste de Chen Duxiu est d’ailleurs écrit avec une approche très scientifique. Son récit est savamment structuré, chaque principe étant numéroté et chacun mettant en opposition deux notions : une qu’il faut suivre et une qu’il faut délaisser (ce qui nous ramène à l’approche binaire qui peut aussi être ressentie dans le mémorial de Kang Youwei qui compare la force des pays qui ont su se moderniser et le péril des autres).

Après lecture de ce manifeste Chen Duxiu nous apparait être un homme assez impitoyable surtout dans sa volonté de détruire tout ce qui est vieux pour créer le nouveau et sa vision apparaît un peu utopique. Néanmoins son manifeste influera grandement la pensée de la jeunesse de l’époque et sera largement adopté par le Mouvement du 4 Mai.

1 comment:

  1. Vous collez bien au texte, mais d'une certaine manière trop. Vous pouviez rendre compte de la tonalité et des arguments de Chen Duxiu de manière plus conise et synthétique. Ceci vous aurait permis de prendre un peu plus de distance pour en discuter les implications.

    ReplyDelete