Wednesday, November 1, 2017

Memorial Of Kang Youwei To The Guangxu Emperor

Suite à un malentendu comme prévu je publie les trois critiques manquante du début de semestre.
- Letter of Commissioner Lin Zexu to Queen Victoria (1839)
- The Taiping Plan for Reorganizing Chinese Society from The Land System of the Heavenly Dynasty (1853)
-Memorial of Kang Youwei To The Guangx Emperor (1898)

DO Minh Trang LLCER 3 Etudiant en échange à Taiwan


Le document étudié s’intitule « Memorial Of Kang Youwei To The Guangxu Emperor » traduit par J. Mason Gentzler et publié dans le Changing China : Readings in the History of China from the Opium War to the Present à New York en 1977. Dans cette lettre Kang Youwei un fonctionnaire et lettré chinois suggèrent à l’empereur Guangxu de la dynastie Qing de mettre en place des nouvelles réformes institutionnelles.

Dans cette lettre, Kang Youwei suggère l’empereur de suivre l’exemple des autres pays. En effet, tout ceux qui ont entrepris des réformes sont devenus plus puissants tandis que ceux qui s’accroche toujours au passé reste en difficultés. Les conséquences de l'attachement au passé et les effets de l'ouverture de nouvelles voies sont donc évidentes. Kang You Wei fait l'éloge l’empereur et de son intelligence, c’est une manière pour lui de le persuader. « If Your Majesty, with your discerning brilliance, observes the trends in other countries, you will see that if we can change, we can preserve ourselves; but if we cannot change, we shall perish ». La nécessité de mettre en place des réformes est primordiale pour la survie de la Chine.

Kang Youwei soulève également le problème de l’attachement aux vieilles institutions en Chine. En effet, suivre l’exemple des modèles étrangers  mènerait a remettre en question toute la fierté des institutions ancestrales. Or pour lui ce n’est pas du tout le cas car les nouvelles institutions qu’il souhaite mettre en place n’ont pas de liens avec les anciennes traditions. Il souhaite seulement de promouvoir le pays dans de grand changement pour le bien de la Chine. Bien qu'il y ait un désir de réforme, si la politique nationale n'est pas assurée et que l'opinion publique n'est pas homogène il sera impossible d'abandonner les anciennes traditions et d’en adopter des nouvelles.


Nous pouvons constater que Kang Youwei est une personne très excessive dans ses propos. Il met en opposition des concepts et des idées fortes. Soit tout va bien, soit tout va mal. Le fait de penser comme cela est une bonne chose pour persuader l’empereur or sa perception des choses devient très contrasté et suit donc la loi du tout ou rien et du bon ou mauvais. Cela peut lui donner cette illusion de connaître toutes les réponses à toutes les questions. Ainsi, il est important de mettre rapidement des réformes institutionnelles en place pour le bien de la Chine. Le choix entre la modernité ou l’ancienneté ne doit pas être difficile et doit au contraire devenir être naturel.

1 comment:

  1. Vous avez assez bien perçu la démarche de Kang, mais vous interprétez mal sa pensée. Il n'est pas excessif. Il s'exprime dans un système de pensée binaire. Cela peut paraître manichéen, mais ce n'est pas sa façon de penser. D'autre part, son souci est d'inscrire ses propositions dans un cadre qui soit acceptable par l'empereur et lesélites lettrées chinoises, d'où son exercice d'équilibre entre institutions étrangères et institutions chinoises.

    ReplyDelete